S'inscrire | Mot de passe oublié
Accueil > Les dossiers solidaires > La Convention internationale des droits de l'enfant

La Convention internationale des droits de l'enfant


La Convention internationale des droits de l'enfant a été adoptée le 20 novembre 1989 par l'Assemblée générale des Nations Unies.

Ce long texte réparti en cinquante-quatre articles est une chance pour les enfants. Il proclame clairement que l'enfant est une personne qui mérite le respect, l'écoute, l'attention, la protection et le droit d'expression comme n'importe quel autre humain de la planète. Il montre dans le détail que tous les droits ont de l'importance : du droit vital à se nourrir ou à la santé jusqu'aux droits démocratiques. Cette convention a enfin l'énorme avantage, par rapport à des textes internationaux précédents, d'engager concrètement les pays qui l'ont ratifiée. Les Etats doivent en effet rendre des comptes, s'expliquer et définir les projets pour progresser dans son application. Malheureusement, beaucoup d'enfants continuent à vivre dans des conditions difficiles, certains meurent même de faim, de maladie ou sont victimes de la guerre.

Le travail des enfants

Aujourd'hui encore, beaucoup d'enfants travaillent à travers le monde, dans les champs, les mines, les ateliers ou dans les cuisines, aussi longtemps et durement que les adultes. La malnutrition et l'analphabétisme sont très élevés dans certaines parties du monde. Les enfants qui travaillent aujourd'hui comme domestiques sont souvent loués ou même vendus à des familles très riches. La plupart d'entre eux dorment dehors et survivent grâce à des activités illégales comme la vente de cigarettes dans la rue.

Enfants soldats

Photo : OIT-Deloches - Enfants soldats enrôlés de force aux Philippines.300.000 enfants de 44 pays, dont certains n'ont pas huit ans, participent à des conflits. Ils sont soldats et doivent tuer ou torturer d'autres hommes ou d'autres enfants. Ces enfants, souvent orphelins ou séparés de leur famille, sont enrôlés de force dans l'armée ou dans les groupes qui luttent contre un gouvernement au pouvoir. Même les pays en paix et les pays développés sont frappés par ce fléau. En tout, ce sont 87 Etats qui enrôlent des enfants dans les forces militaires régulières ou non, même s'ils ne combattent pas.
"Les droits énoncés ci-dessous doivent être reconnus à tous les enfants sans exception aucune et sans distinction ou discrimination sur la couleur, le sexe, la religion, l'origine nationale ou toute autre situation" principe 1 de la déclaration des droits de l'enfant.

Le droit de manger

Actuellement 830 millions de personnes souffrent directement de la faim, et le quart sont des enfants de moins de cinq ans. Pour vivre et grandir dans des conditions satisfaisantes, un enfant a besoin de certaines rations alimentaires. Ainsi un enfant d'un an en bonne santé doit absorber 820 calories par jour, ce chiffre passe à 2.200 pour un enfant de 9 ans. En Afrique, en Asie et en Amérique latine, ces seuils moyens ne sont pas atteints. Dans la plupart des pays industrialisés, les supermarchés proposent des fruits et légumes frais au coeur de l'hiver. Les vivres sont faciles à se procurer. Néanmoins, la malnutrition et la sous-alimentation ne sont pas absentes des pays industrialisés. Des études américaines révèlent que 12 millions d'enfants souffrent de carences alimentaires aux Etats-Unis. En France, on relève actuellement une baisse de la fréquentation des cantines scolaires trop chères pour certaines familles. Et chaque hiver, des familles font la queue aux portes des associations.
"L'enfant a droit à une alimentation adéquate et à un logement sain" article 27.

Le droit aux loisirs

Photo SPF/Lumien - Enfants visitant le musée du Louvre.Il faut, aller à l'école pour se cultiver mais aussi au cinéma, au musée, au théâtre, faire du sport, lire un livre ou regarder la télévision. Seulement voilà, ces droits aux loisirs et à la culture sont parsemés d'obstacles. Grâce à l'action du SPF et des clubs de copain du Monde, des places de spectacles sont offertes aux familles, des invitations au cirque sont données, des séjours vacances sont proposés... Chaque année le SPF organise la "Journée des oubliés des vacances" pour que des milliers d'enfants puissent vivre au moins une journée de vacances. En France, il y a encore un enfant sur trois qui ne part jamais en vacances.
"L'enfant doit avoir toutes les possibilités de se livrer à des jeux et des activités récréatives orientées à des fins éducatives" article 31 de la convention.

Droit d'expression

En famille, dans les quartiers, à l'école on peut apprendre à s'exprimer. Dans de nombreuses villes de France on essaie d'impliquer les enfants dans la vie locale. Des conseils municipaux d'enfants sont élus. Dans les clubs copain du Monde, les initiatives pour donner la parole aux enfants sont nombreuses : réalisation d'un journal à Marseille, affiches sur les droits en Vendée, participation des enfants à des débats sur les droits de l'enfant, recueil de témoignages dans les cahiers "le dire pour agir"...
Le droit de réunion, d'association et d'expression est essentiel pour les enfants. La convention signée en 1989 énonce clairement ce droit fondamental. Malheureusement tous les jours dans le monde, on persécute et on tue des enfants car ce qu'ils pensent dérange.
"L'enfant a la liberté d'expression qui comprend la liberté de rechercher, de recevoir, produire l'information, a la liberté d?association et a la liberté de réunion" article 13 et 15.

Tu veux en savoir davantage ? Regarde le lien suivant :

Commentaires

coucoulesenfantsdumondes , le 30-03-14 21:54

je fais un exposé dessus

pourquoi

loli , france le 04-05-13 14:26

pourquoi les riche aide pas les pauve pour une fois il peuvent fait une bonne action

Soreyli , le 11-02-13 11:41

Super ces droits , dommage que tous le enfants ne puissent pas en bénéficier !

c'est gentil

ayoun minoucha , algerie le 14-01-13 17:16

'est gentil ce que vous faîtes moi quand je serais grande je serais comme vous!!!

Portugal!!! , France le 12-12-12 17:55

Quand on voit c'est enfant qui non pas la méme chance que nous de pouvoir allé a l'école ne pas pouvoir progresser .Nous sommes dans un pays de liberté donc les enfant aussi on le droit de sexprimer . Mais dans certains pays l'éducation des enfants est négliger . Beaucoups de personne dans ma classe se moque de sa quand nous somme en cours déducation civique mais sa aurait trés bien leur arrievr a eux . Je souhaite que du bonheur au enfant qui non pas la méme chance que nous <3

Mercii

Gym51 , France le 12-12-12 17:44

Je remercie vraiiment la personne qui a inventé le droit de l'enfant on se sent plus important méme si on n'est plus jeune !! ;)

Malheureusement...

nami , france le 24-10-12 15:22

Pour répondre à ta question Ploner: "J aimerais s avoir pour quoi tous le monde ne mes pas du sien pour pour les pauvre?" Et bien tout simplement parce que ce certains (même la plupart des gens) ne s?intéressent pas plus que ça aux malheurs du monde. Puisqu'ils ne sont pas à la place de ces enfants malheureux, ils n'en n'ont rien à faire. Voilà, j'espère avoir répondu à ta question! ^^ Bonne journée!! =D

Pourquoi faire du mal aux pauvre

Ploner , France le 19-07-12 21:17

J aimerais s avoir pour quoi tous le monde ne mes pas du sien pour pour les pauvre

Mentali

Leana43, France le 28-02-12 19:11

Salut voilà je voulais te répondre , pour ta première question : non il n'a pas le droit de te rogner ce droit car tu es libre de penser et de t'exprimer comme tout les autres ! Et pour ton autre question : n'a tu pas quelqu'un de ta famille ou tes proches qui pourrais t'aider contre cela ?

Mentali , france le 06-02-12 14:08

Bonjours je me pose une question au sujet de mon père, voilà j'ai pas le droit de m'exprimer a t-il le droit de me rogner ce droit ? et il me frappe assez durement a que puis je faire ?

Ajouter un commentaire