S'inscrire | Mot de passe oublié
Accueil > Quels sont mes droits ?

Quels sont mes droits ?


Sais-tu qu'il existe un texte reconnaissant que les enfants ont des droits ?

C'est la Convention internationale des droits de l'enfant, adoptée le 20 novembre 1989 par l'Assemblée Générale des Nations Unies. Malheureusement, beaucoup d'enfants continuent à vivre dans des conditions difficiles, certains même meurent de faim, de maladies ou de guerre...

Le savais-tu ?

1959 Déclaration des droits de l'enfant.
1989 L'ONU adopte la Convention internationale des droits de l'enfant.
1990 La France ratifie cette convention.
1992 Le SPF affirme sa volonté de participer entièrement à l'application de cette convention, l'enfant étant déjà au coeur des préoccupations de l'association (Pères Noël verts, accompagnement scolaire...). copain du Monde est alors créé pour aider l'enfant à devenir lui-même acteur de la solidarité.
2000 Le Secours populaire est agréé association éducative complémentaire de l'enseignement public.

La convention internationale

La Convention internationale des droits de l'enfant, adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 20 novembre 1989, reconnaît que :

  • Tous les enfants ont les mêmes droits, quels que soient leur pays d'origine, la couleur de leur peau, leur sexe...
  • Chaque enfant a droit à la vie. L'Etat doit assurer sa survie et son développement, chaque enfant doit pouvoir manger à sa faim, être logé, être soigné.
  • Chaque enfant doit avoir toutes les possibilités et facilités pour grandir en bonne santé, aller à l'école, se cultiver et devenir un adulte libre et responsable.

Les 10 droits retenus par copain du Monde

Les actions de solidarité des enfants copains du Monde s'articulent sur ces droits.

"Les droits énoncés ci-dessous doivent être reconnus à tous les enfants sans exception aucune et sans distinction ou discrimination sur la couleur, le sexe, la religion, l'origine nationale ou sociale ou toute autre situation..."
Principe 1 de la Déclaration des droits de l'enfant Article 1 de la Convention.

1. Droit de s'alimenter, d'être à l'abri

"L'enfant a droit à une alimentation adéquate et à un logement sain"
Article 27 de la Convention

2. Droit à la santé

"L'enfant a droit à des soins médicaux"
Article 24 de la Convention

3. Droit des enfants handicapés

"L'enfant physiquement, mentalement ou socialement désavantagé doit recevoir traitement, éducation et soins spéciaux"
Article 23 de la Convention

4. Droit à l'école

"L'enfant a droit à une éducation"
Article 28 de la Convention

5. Droit aux loisirs

"L'enfant doit avoir toutes possibilités de se livrer à des jeux et des activités récréatives orientées à des fins éducatives"
Article 31 de la Convention

6a. Droit à la culture

"L'enfant a droit à une éducation qui contribue à sa culture"
Article 29 de la Convention

6b. Respect du milieu naturel

"Lui inculquer le respect du milieu naturel"
Article 29 de la Convention

7. Droit aux secours

L'enfant doit en toutes circonstances être parmi les premiers à recevoir protection et secours" et en particulier "les enfants touchés par un conflit armé"
Article 38 de la Convention

8. Droit d'être protégé
contre l'exploitation dans le travail

"L'enfant ne doit pas être admis à l'emploi avant un âge minimum approprié ni prendre une occupation qui nuise à sa santé, ni à son éducation"
Article 32 de la Convention

9. Droit d'être protégé contre les mauvais traitements

"L'enfant doit être protégé contre toute forme de violence, brutalité ou de négligence"
Article 19 de la Convention

10. Droit à l'expression

"L'enfant a droit à la liberté d'expression qui comprend la liberté de rechercher, recevoir, produire l'information, à la liberté d'association et à la liberté de réunion"
Articles 13 et 15 de la Convention (esprit de tolérance et protection contre toute discrimination)

"L'enfant doit être élevé dans un esprit de fraternité universelle et dans le sentiment qu'il lui appartient de consacrer son énergie et ses talents au service de ses semblables"
Principe 10 de la Déclaration des droits de l'enfant

Commentaires

Agent de développement, Administrateur et Chargé du département écologique à l'ONG NUAKE

L'enfant, la relève de demain; CAR DEMAIN C'EST DÉJÀ AUJOURD'HUI , Togo le 28-06-15 05:27

...Il est tant de faire des mises à jour dans nos méthodes d'éducation. L'enfant a le droit à son épanouissement. Et quiconque capable d'une prise en charge a le devoir de bien traité, de protéger, d'éduquer, de nourrir, de veiller à une bonne santé, de jouer avec un enfant si toutefois ce dernier venait à perdre ses géniteurs. Ce ne serait pas de sa faute. S'en est de trop de voir ici et là des peuples qui sous le poids de cette misère abandonnent et amputent leurs enfants de cet épanouissement. Serait-ce de la faute de ses parents? Je ne saurai l?interpréter exactement.
Mais du moins, en ce qui concerne les valeurs morales et affectives à partager avec les enfants, ce serait là, la moindre des choses que nous-autres pourrons exiger en faveur des enfants; tout innocent.
Dans ma sous-région, de nos jours, c'est éc?urant de découvrir encore que dans des mentalités, l'on se permet de croire qu'un enfant s'éduque avec un bâton; mais non, détrompez-vous pour ceux qui le prennent de la sorte.
Il y a moins de deux semaines, dans une famille où nous étions en visite, une fillette de moins de deux ans s'est fait bastonnée parce qu'elle venait d'avoir un petit frère dans la même semaine et donc elle ne pouvait pas s'empêcher de faire quelques caprices à la sienne, histoire de réclamer un peu d'affection de ses parents qui étaient plutôt trop occupés à satisfaire le nouveau-né.
Permettez-moi de vous narrer l'histoire un tout petit peu pour que vous puissiez aussi juger avec moi l'horreur de quelques situations voire négligence que nous observons ici. L'histoire a commencé ainsi: ses grand-parents lui donnaient du riz mais malgré qu'on lui ai bien fait savoir que le riz était chaud, elle voulait malgré tout tenir la cuillère et s'alimenter elle-même. Voilà qu'elle s'est brûlée la langue et a dû verser une toute petite quantité de riz à terre. Elle s'est mise à pleurer et insista auprès de sa mère à ce que ce soit elle qui lui serve à manger. Mais non, étant trop occupée, sa mère la renvoya chez ses grand-mères paternelle et maternelle, et la scène se répète, elle se brûla de nouveau. Alors elle reçu des coups de fouets donnés par la main. Ne sachant plus vers qui se tourner, je lui tendit mes mains dans lesquelles elle sauta. Je lui refroidissais ses bouchées avant de la lui présenter. Elle a recommencé à pleurer quand l'une de ses grandes-mères a voulu prendre ma relève mais, serait-ce une jalousie de ces dernières ou juste parce qu'elles ont découvert qu'elle m'empêchait de terminer le plat de riz qui m'était servi, la fillette fut contrainte par un bâton à rejoindre le lit pour dormir sans avoir fini de manger.
Imaginons un peu ce que peut subir un enfant de moins de deux ans. Mais non, il est temps d'arrêter cela et de passer à une vraie éducation, celle affective, celle épanouissante, celle ou les blâmes et les pleurs sont remplacés par des joies et rires partagés et en sachant qu'au lieu d'un bâton, la simple communication suffit pour éduquer voire corriger l'enfant.
C'est simple; il suffit uniquement de se rappeler de quand nous étions enfants et combien nous aurions voulu être considéré et aimé...
Certes, je comprends qu'on ne peut pas tout offrir à un enfant peut-être, surtout venant de notre sous-région, précisément dans nos zones rurales vu la misère qu'inflige le pouvoir d'achat presque inexistant. Ce qui malheureusement fait qu'on retrouve de nos jours des charges scolaires, de santé, d'alimentation non assumées. Mais comme je l'ai dis plus haut, faudrait jamais manquer de partager les valeurs affectives et morales avec les enfants même s'ils ne sont pas forcément les vôtres.
Et pour les communautés vulnérables, essayez toujours d'en faire mieux afin de garder un atmosphère d'épanouissement autour de vos enfants en attendant que nos Organisations en viennent à votre soutien.
Le sourire d'un enfant est d'autant plus beau que l'aurore et n'oubliez surtout pas...
...CAR DEMAIN C'EST DÉJÀ AUJOURD'HUI!!

Droits de l'enfant

ladekanflorida@yahoo.fr , Bénin le 06-05-15 23:11

Merci pour cette information les amis!!!

copain du monde

liliachartier, France le 25-03-15 11:39

je suis d'accord avec tous mais ces que de l?écriture ces droits il faut en prendre conte que tous le monde les respectes pas voilà !!

doae-hayat@hotmail.fr , maroc le 21-03-15 22:09

chaque enfant a drait a lavie

la vie et l'enfant

millissa , algérie le 13-03-15 09:27

je me suis toujour avec eux car ma mere aime mes soeur mes moi non
je suis toujour une petite fille pour moi l'enfant s'est la rose que nous aime
I LOVE YOU

les droits de l'enfant

imene , algérie le 13-03-15 09:22

merci pour ses condition et puis je suis un enfant /
1. j'ai le droit d'être nourri, soigné et aimé.
Pour que tu puisses grandir et t'épanouir, il est i
ndispensable que tu sois entouré de personnes qui
préparent tes repas, te soignent quand tu es malade
et te montrent qu'ils t'aiment. Parfois, ce sont
d'autres parents que ceux qui t'ont donné la vie qu
i s'occupent de toi.
2. j'ai le droit d'être respecté.
Tu as droit à une vie privée que même tes parents e
t tes frères et s?urs doivent respecter. Personne
n'a le droit de lire ton courrier ni de fouiller da
ns tes affaires sans ton autorisation. Personne n'a
le droit
de t'imposer des relations sexuelles. Les adultes q
ui s'en rendent coupables risquent de très lourdes
peines.
Tu as aussi le droit de choisir tes amis car tes se
ntiments doivent être respectés. Bien entendu, tu a
s le
devoir de respecter la vie privée et les sentiments
des autres.
3. Tu as le droit d'avoir un nom et une nationalité
.
Dès ta naissance, on doit te donner un nom et un pr
énom pour que tu puisses ensuite être vacciné,
aller à l'école, avoir un passeport, etc. Pourtant,
certains parents ne savent pas que c'est obligatoi
re.
Ton passeport indique également ta nationalité. C'e
st important de la connaître pour que tu saches que
l
est le pays qui doit te protéger et envers lequel t
u as le devoir de respecter les règles.
4. Tu as le droit d'aller à l'école.
Apprendre à lire et à écrire est un privilège. Dans
de nombreux pays, les gens sont trop pauvres pour
envoyer leurs enfants à l'école. Quand on sait lire
et écrire, on peut prendre sa vie en main : on peu
t
apprendre un métier, s'informer, comprendre la soci
été dans laquelle on vit. En France, l'école est
obligatoire jusqu'à 16 ans.
5. Tu as le droit de rêver, de rire et de jouer.
Certains adultes oublient parfois que les enfants n
e sont pas des adultes. Tu as le droit de jouer, de
rire
et de rêver parce que tu es un enfant, parce que le
jeu est indispensable à ta croissance. Ainsi tu se
ras,
plus tard, un adulte épanoui et créatif.
6. Tu as le droit de donner ton avis.
Tu as le droit de t'exprimer en classe, dans ta fam
ille, dans des associations, mais aussi dans les
procédures judiciaires qui te concernent directemen
t. Par exemple si tes parents divorcent ou se
séparent, tu peux demander à être entendu par le ju
ge. Tu peux aussi demander à avoir un avocat pour
toi tout seul.
Les adultes, eux ont le devoir de t'écouter.
7. Tu as droit à l'égalité, que tu sois fille ou ga
rçon, handicapé ou non

ENCORE

salma , maroc le 07-03-15 11:15

merci de mettre un commentaire meme si vous n aimer pas se que j ai dit svp

je suis un ENFANT et j en suis fiere !

salma , maroc le 07-03-15 11:03

moi je suis un ENFANT et j avoue je l aime ma vie d enfant car :
j ai le droit de m amuser
j ai le droit d etre nourrir par mes parents !
j ai le droit d etre aimer !
j ai le droit de me faire entendre
j ai le droit d avoir une education !!!!!!!!!!!!!!!!!
mais j ai remarquer que quand je serai ADULTE sa ne sera plus pareile ma vie aurra CHANGER COMPLETEMENT et sa je ne veux pas que sa m arrive car etre un enfant c SUPER et apres quand je serai un adulte le pire c que je ne pourrai plus jouer a mes jeux sur internet sur mes consoles ...
vous comprenez j espere mais bon c la vie !!!!!!
et MOI je l aime la vie!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
mrc de me mettre un commentaire a se qui aime se que j ai ecris :-)

moi se que j en pense !

salma , maroc le 07-03-15 10:54

oui c sur qu il faut aider nos amies du monde meme si nous ne les aimons pas il faut sa aussi c un devoirs a respecter !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

l'enfant

behe , tunisie le 22-02-15 13:20

il faut aider les autre et accepter leur choix

Ajouter un commentaire